Le « oui » de Marie

Marie a dit « oui », prenant le risque d’être incomprise voire rejetée par son entourage. Elle a dit oui à une forme de renoncement, renoncement à la sécurité et au confort qu’une situation auprès de Joseph pouvait lui offrir. Elle a choisi de dire oui à la vie, elle a fait le pari du courage d’être ouverte à l’imprévu de Dieu. Elle a fait le choix de l’accueil du désir de Dieu dans sa vie. Elle a fait le pari de l’amour. Et tout le reste lui a été donné en plus !

Ce « oui », cet accueil de Marie nous dit finalement quelque chose d’essentiel : le Christ ne peut prendre de l’espace en nous, entre nous, qu’au travers du miracle de l’accueil et de l’écoute : l’écoute d’une parole qui s’empare de femmes et d’hommes simples pour changer la face des choses. Dans l’accueil et l’écoute de la parole surgit en nous l’Autre, le Vivant qui crée et recrée, le Dieu qui est, qui était et qui vient. Le Dieu qui nous libère des fausses sécurités de l’avoir et du faire ; le Dieu qui en nous crée et recrée la vie et l’amour, nous rappelant à notre véritable identité d’enfants bien-aimés appelés à laisse grandir en eux une confiance sereine et un amour généreux, afin que notre joie soit parfaite et que la paix soit avec nous !

Puissions-nous comme Marie, en ce temps de l’Avent, entrer dans cette joie et nous préparer à cette paix de Noël en disant « oui » ; oui à la Vie ; oui à l’Amour !

Pasteur Stéphane Hervé.
(extrait du Ralliement 18 de novembre-décembre 2017)